Ils faisaient de Facebook un trafic juteux, sept Marocains recherchés à Oran

Ils faisaient de Facebook un trafic juteux, sept Marocains recherchés à Oran

Sept Marocains seraient actuellement en fuite et quatre Algériens ont été arrêtés cette semaine à Oran dans le cadre d’une enquête pour organisation de voyages pour immigrants clandestins selon des journaux électroniques algériens.

Les locaux ont été pris sur le fait après avoir été « filés digitalement » si l’on peut dire par les services de sécurité algérienne. Une équipe spécialisée des réseaux sociaux en l’occurrence, rattachée à la brigade de la police judiciaire d’Aïn El Turk (Oran) a mené de main de maître la traque sur le Net avant que de permettre le démantèlement d’une bande qui s’adonnait à un lucratif « trafic humain » en organisant clandestinement des voyages entre Oran et l’Espagne.

C’est par le suivi d’une page Facebook que l’un d’eux a été arrêté. En « crachant le morceau » si l’on ose, il a permis l’arrestation de ses autres compères cueillis quant à eux dans un véhicule avec une quinzaine de jerricans d’essence à son bord. Ils étaient aux abords d’une plage d’Oran d’où était prévu le départ.

Des investigations poussées ont permis également l’identification des autres complices, sept ressortissants marocains qui courent toujours et que la police recherche activement. L’enquête a permis aussi la saisie d’une embarcation de type express dotée d’un moteur de 50 chevaux qui servait de navette entre l’Algérie et l’Espagne.

Aéroport Mohammed V : 1,110 kg de chira extrait des intestins de deux ressortissants algériens