Des médecins marocains et étrangers en conclave pour discuter « urgences »

18 Oct 2019 à 19:11 Santé
Des médecins marocains et étrangers en conclave pour discuter « urgences »

Des médecins marocains et étrangers sont en conclave, les 18 et 19 octobre à Rabat, à l’occasion du 3-ème congrès international sur la médecine d’urgence afin de discuter des dernières recommandations et nouveautés dans ce domaine.

Initiée par la Société marocaine de la médecine d’urgence (SMMU) sous le thème « les essentiels en médecine d’urgence », cette manifestation de deux jours a pour objectif de mettre le point sur les difficultés rencontrées au niveau de la formation des jeunes médecins dans l’exercice de cette discipline à l’échelle nationale ainsi que sur le développement de la recherche scientifique en urgentologie.

Le président de la SMMU, Dr. Belyamani Lahcen a souligné à cette occasion que cette 3-ème édition est marquée par la participation de nombreux experts et médecins issus de plusieurs pays comme le Canada, la France, la Belgique, l’Espagne, la Tunisie, la Côte d’Ivoire et le Sénégal, venus échanger les expériences en la matière pour promouvoir cette discipline et prendre en charge les patients marocains selon les normes et les standards internationaux.

Organisé par la Société marocaine de la Médecine d’urgence (SMMU), les travaux du 3è congrès international sur la médecine d’urgence ont été ouverts, vendredi (18/10/19) à Rabat, avec la participation d’une pléiade de médecins spécialistes. Une occasion pour établir un diagnostic et une analyse de la situation des urgences dans les différents hôpitaux du Maroc ainsi que la révision du mode de fonctionnement des différentes unités d’urgences nationales.

« Il s’agit également d’organiser la journée des infirmiers et des techniciens en médecine d’urgence car il existe des collaborations étroites entre les intervenants, les médecins et les infirmiers », a-t-il fait observer.

Pour M’Barek Dimou, responsable de la commission communication à la SMMU, ce congrès se veut une rencontre internationale entre les spécialistes nationaux et internationaux de la médecine d’urgence afin de débattre des questions d’actualité en la matière afin que la SMMU puisse établir des recommandations et des référentiels qui peuvent être utiles pour tout le monde dans l’ambition d’améliorer les soins au niveau des urgences.

« La médecine d’urgence est une médecine d’avenir et une plateforme qui touche toutes les spécialités et qui a un impact direct sur la qualité des soins à tous les niveaux », a-t-il estimé.

L’idée est aussi, selon lui, de sensibiliser les responsables que ce soit dans le monde de la santé ou dans d’autres domaines à l’échelle nationale à l’importance de la SMMU marocaine.

Ainsi, Abdellatif Marouan, médecin anesthésiste-réanimateur en France a indiqué, dans une déclaration similaire que l’impact de ce congrès est très important dans la pratique quotidienne, notant que « ce n’est qu’à travers l’échange que nous pouvons évoluer et échanger ».

Au menu de cette rencontre de deux jours figurent plusieurs ateliers et conférences au profit des médecins du secteur privé et étatique et des étudiants des différentes facultés de médecine du Royaume et étrangères comme notamment,  » la gestion des voies aériennes aux urgences », « Syncope : Quelle orientation diagnostic? », « Cancer et thrombose: Quoi de neuf ? » et « Echographie visuelle pour la prise en charge des détresses respiratoire et circulatoire ».

Les dossiers chauds sur la table du nouveau ministre de la Santé