Darknet : Le plus grand site pédopornographique du monde démantelé

17 Oct 2019 à 16:40 High-tech
Darknet : Le plus grand site pédopornographique du monde démantelé

Le plus grand site de cyberpédophilie vient d’être démantelé dans une opération menée par les autorités américaines, en collaboration avec celles sud-coréennes. Cette opération a été rendue possible en remontant la route des transactions effectuées via Bitcoin, chose qui n’a pas été facile, surtout que l’on parle de plus de 7000 opérations de téléchargement et de visionnage de contenu illicite.

« Welcome to Video » a été démantelé suite à une opération menée par l’Internal Revenue Service (IRS), chargé du traitement des affaires fiscales américaines, en collaboration avec les éléments de la police sud-coréenne. Il est à noter que le fondateur du site illicite, Jong Woo Son, âgé actuellement de 23 ans, a été arrêté sur un coup du hasard en mai 2018, suite à une erreur de configuration de son site, qui a permis de remonter jusqu’à lui. Celui-ci purge actuellement une peine de prison de 18 mois en Coré pour pédopornographie.

Le problème avec le site résidait dans le fait que les transactions d’abonnements étaient effectuées via Bitcoin, ce qui compliquait la traçabilité concernant l’identité des abonnés. L’IRS a d’ailleurs indiqué dans une lettre que « la capacité de notre agence à analyser la blockchain et à désanonymiser les transactions bitcoin a permis d’identifier des centaines de prédateurs à travers le monde ».

Une fois cela effectué, les enquêteurs ont pu procéder à 337 arrestations dans 38 pays, notant que 23 victimes d’abus sexuels commis par des abonnés de la plateforme ont pu être secourues aux USA, au Royaume-Uni et en Espagne.

L’horreur d’une telle plateforme se traduit par une quantité de vidéos à caractère pédopornographique dépassant la barre du million, dont 250.000 uniques au site. Par ailleurs, il s’est avéré que 45 % des vidéos, mettant en avant des enfants, étaient propres à la plateforme, et ne se trouvait nulle part ailleurs sur le web.

Le site disposait par ailleurs d’un système de points, permettant de monter en grade au fur et à mesure que l’on rapporte de nouveaux abonnés, et en étant actif sur la section du partage. Par ailleurs, un abonnement VIP permettait, contre 328 dollars en Bitcoin, de « profiter » de 6 de téléchargement illimité. Au total, ce sont plus de 7300 transactions, valorisées à 730.000 dollars, qui ont été traitées à ce jour.

Twitter bloque le partage des messages déplacés des Chefs d’État