Chine : 100 millions de smartphones sous surveillance

15 Oct 2019 à 17:13 High-tech
Chine : 100 millions de smartphones sous surveillance

Plus de 100 millions de smartphones ont été mis sous surveillance par le Parti Communiste Chinois depuis le début de l’année. Une faille sécuritaire permettant d’espionner l’ensemble des données de millions d’utilisateurs a été découverte dans une application appartenant au Parti.

Baptisée « Study the Great Nation », l’application frauduleuse a été lancée en janvier dernier, et permettait d’avoir accès à l’ensemble de l’interface des smartphones l’utilisant. Selon les médias locaux, l’application était en tête des téléchargements d’application mobile du pays depuis avril dernier, avec un total de plus de 100 millions d’installations.

Dans les détails, l’application se veut en tant que guide électronique permettant d’avoir accès à différentes informations concernant le président Xi Jinping, ainsi que son idéologie, mais aussi de réagir à des articles et publications liées à ses activités. Par ailleurs, celle-ci propose un aspect divertissant, via des tests permettant aux utilisateurs de juger le niveau de leurs connaissances.

Toutefois, il s’est avéré que l’application frauduleuse disposait d’un « super accès » aux terminaux sur lesquels elle est installée. Concrètement, celle-ci octroyait un accès administrateur au système Android, permettant d’accéder à des informations cachées et personnelles des utilisateurs à leur insu.

Selon un rapport des experts sécuritaires allemands, Cure53, « l’application permet à ses développeurs d’avoir accès aux photos, vidéos, partager la localisation des utilisateurs en temps réel, activer l’enregistrement audio à distance, effectuer des appels téléphoniques, accéder à l’historique de navigation Internet, en plus d’exploiter les données de plus de 960 autres applications, notamment de shopping et de voyage. Cela va plus loin, puisqu’elle peut aussi se connecter au WiFi, mettre en marche la fonction torche, et bien plus encore ».

Dans un pays où l’utilisation des réseaux sociaux et d’Internet en général est strictement contrôlée par l’État, Study the Great Nation est un parfait exemple de l’emprise du gouvernement, mais aussi des régimes totalitaires sur le quotidien des citoyens.

Contactés par the Fast Company, les développeurs de l’application et du Parti Communiste ont tout simplement nié qui leur sont attribués, indiquant « que nous avons appris auprès des développeurs de l’application qu’il n’y a aucun accès de ce genre sur notre plateforme ».

Fortnite : Clôture de la 10e saison, et lancement du chapitre 2