Russie: Alexei Navalny dans le collimateur des services russes

15 Oct 2019 à 12:25 Monde
Russie: Alexei Navalny dans le collimateur des services russes

L’organisation de l’opposant russe Alexei Navalny a été visée, mardi 15 octobre, par une nouvelle vague de perquisitions dans plusieurs de ses locaux en Russie. L’opposant numéro 1 du président Vladimir Poutine se voit encore une fois victime des autorités russes. 

Selon un communiqué du Comité d’enquête russe, les autorités russes ont perquisitionné les bureaux de l’organisation anti-corruption de l’opposant Navalny mais aussi les domiciles des des employés dans 30 régions du pays. En outre, des « comptes bancaires du FBK (Fonds de lutte contre la corruption, ndlr) ont été gelés », a-t-il ajouté.

Vers 10 heures du matin (heure locale) le directeur du FBK, Ivan Jdanov, a tweeté que des agents avaient « brisé la porte » du siège de l’organisation. Ces perquisitions ont été effectuées dans plusieurs régions de Russie, même en extrême orient et en Sibérie et parmi les villes concernées se trouve la capitale Moscou, Vladivostok, Ekaterinbourg, Samara, Tcheliabinsk et Iaroslavl, indique le responsable.

Ce n’est pas la première fois que cette organisation anti-corruption est visée par les autorités russes. Déjà en septembre plus de 200 perquisitions avaient eu lieu en parallèle dans au moins 41 villes avaient visé le Fond, ses employés et même ses bénévoles.

La semaine dernière, la pression montait encore plus contre cette organisation de l’opposant Alexei Navalny et ennemi du président russe Vladimir Poutine. En effet, les autorités ont classé le FBK comme « agent de l’étranger », un terme utilisé pour classer les organisation ayant des financements étrangers et ayant une activité politique. Cette appellation octroie aux pouvoirs publics la possibilité de mener des contrôles corsés et des surveillances de leurs comptes.

Donald Trump sanctionne la Turquie et trois de ses ministres