Nobel de Littérature: 2018 pour la Polonaise Olga Tokarczuk et 2019 pour l’Autrichien Peter Handke

10 Oct 2019 à 12:15 Culture
Nobel de Littérature: 2018 pour la Polonaise Olga Tokarczuk et 2019 pour l’Autrichien Peter Handke

Deux lauréats ont été désignés pour les prix Nobel de la littérature ce jeudi. L’un pour 2018, à l’auteure polonaise Olga Tokarczuk et l’autre pour 2019 est revenu à  l’auteur autrichien Peter Handke.

Prix Nobel 2018, Olga Tokarczuk a été récompensée pour « une imagination narrative. Elle est considérée comme la plus douée des romanciers de sa génération en Pologne.

Engagée politiquement à gauche, écologiste et végétarienne, l’écrivaine de 57 ans, la tête toujours couverte de dreadlocks, n’hésite pas à critiquer la politique de l’actuel gouvernement conservateur nationaliste de Droit et Justice (PiS).

Diplômée de psychologie à l’Université de Varsovie elle est auteure d’une douzaine d’ouvrages. Aujourd’hui, ses livres sont des bestsellers en Pologne, traduits dans plus de 25 langues, dont le catalan et le chinois. Plusieurs de ses ouvrages ont été portés sur scène et à l’écran.

Son œuvre, extrêmement variée, va d’un conte philosophique « Les Enfants verts » (2016), à un roman policier écologiste engagé et métaphysique « Sur les ossements des morts » (2010), et à un roman historique de 900 pages « Les livres de Jakob (2014) ».

Prix Nobel de littérature 2019 Peter Handke, est un écrivain autrichien de 76 ans. Il a été est récompensé par l’Académie des Nobel pour son « exploration de la périphérie et de la singularité de l’expérience humaine ».

Né en 1942, Peter Handke a entamé sa carrière en 1966 avec la nouvelle « Frelons ». Il a depuis publié une quarantaine de livres dans tous les genres littéraires. Scénariste pour le théâtre et le cinéma, c’est notamment à lui qu’on doit le scénario des « Ailes du désir » de Wim Wenders. Pour l’Académie, Peter Handke est désormais « l’un des auteurs les plus influents en Europe après la Seconde Guerre mondiale ».

On se souvient que celui de l’année passée avait été reporté d’une année car l’Académie suédoise avait été privée du quorum de membres siégeant. En effet suite au scandale sexuel (viols commis dans un appartement de l’Académie suédoise à Paris) et pas que, puisque celui par qui est arrivé cet événement, le Français Jean-Claude Arnault (condamné à 2ans et demi de prison), mari d’une poétesse siégeant à l’Académie suédoise était impliqué en plus, dans un conflit d’intérêts.

Son club culturel, Forum, touchait aussi des fonds de l’Académie. Il se disait également membre de l’Académie était à l’origine de fuites de noms de lauréats. Suite à cela, la secrétaire perpétuelle Sara Danius est forcée de démissionner.

En mai 2018, la Fondation Nobel décide de la suspension du prix au motif d’une « baisse de confiance en l’Académie dans le monde ». Le prix de littérature a honoré 14 femmes seulement pour 100 hommes depuis la création des Nobel en 1901. Le Nobel de la littérature est le plus connu et le mieux doté (830.000 euros).

L'IFM lance sa saison culturelle 2019-2020 au goût du partage