Performances à la baisse pour Delattre Levivier Maroc au premier semestre 2019

09 Oct 2019 à 12:26 Entreprises
Performances à la baisse pour Delattre Levivier Maroc au premier semestre 2019

Les réalisations économiques du spécialiste de la construction métallique et de montage, Delattre Levivier Maroc (DLM), ont été revues à la baisse à fin juin 2019 (S1 2019). Le chiffre d’affaires de la compagnie s’est établi à 136,95 millions de dirhams, en baisse de 37,9 % au S1 2019, contre 220,66 millions une année auparavant.

Le chiffre d’affaires consolidé a baissé de 47,1 % pour ladite période, passant de 339,32 millions de dirhams en 2018 à 179,40 millions de dirhams en 2019. Le résultat net par de groupe (RNPG) de la compagnie s’est établi à un niveau déficitaire de 47,06 millions de dirhams, contre un montant positif de 8,59 millions une année auparavant. La tendance baissière a été notée même au niveau du résultat d’exploitation (REX), qui est passé de 32,09 millions de dirhams au S1 2018 à un retrait de 33,53 millions au S1 2019. Toutefois, il est à noter que la dette totale de l’entreprise a diminué de 71 millions de dirhams à fin juin 2019.

Par ailleurs, les charges matérielles et humaines de la compagnie ont été maîtrisées à fin juin 2019, passant de 303 millions de dirhams à 203 millions pour ladite période. Dans ce sens, le management indique que le nombre des effectifs a baissé pour se placer à 196 personnes, alors que l’encours des cautions bancaires a été marqué par une baisse de 82 millions de dirhams à fin juin 2019. Le management indique, par ailleurs, que « la restructuration des dettes a également été une priorité de gestion pour l’entreprise ».

Cela dit, la compagnie affiche toujours des difficultés, pour ce qui est de son activité en Côte d’Ivoire, malgré l’abandon de l’activité de génie civil dans le pays. Il est à noter que l’activité des autres filiales de la compagnie s’est maintenue à un niveau stable.

Concernant ses perspectives d’évolution, la compagnie indique qu’elle est à la recherche de partenaires industriels, chose renforcée par un mandat complémentaire à une banque d’affaires en Europe. Par ailleurs, le management indique que plusieurs cessions d’actifs sont en cours pour améliorer la trésorerie de l’entreprise, ainsi que pour contribuer au désendettement.

CDG : Création de l'Académie Groupe CDG